Exposition Moïse Piuze


Du 23 février au 21 avril

Avec ce projet, l’artiste sonde son territoire domestique pour comprendre comment nos civilisations contemporaines façonnent notre attention. Il peint par observation, sans l’aide d’une image, des objets qu’il trouve chez lui : un banc noir, un melon d’eau, un bloc de plasticine rose. En jouant avec la perspective, des aplats et des modelés, des abstractions et des motifs répétés, ce qu’il peint en fait, c’est l’impact physique de ces objets sur sa perception.

Pour représenter ces effets en tableau, il varie les types de touches et les traitements de sa peinture, que ce soit par coulis ou empâtements, par lavis de couleurs différentes, par délinéations singulières ou repentirs de toutes sortes. L’objectif de cette démarche est de structurer en une autre chair vibrante, le dynamisme et la vitalité propre à chaque objet, son silence, sa sensualité, de même que les rapports de pouvoir qui s’installent immanquablement entre chacun d’eux, et à l’intérieur d’eux. Ce qui génère, au final, des tableaux de natures mortes beaucoup plus grandes que nature.

À la salle d’exposition du Centre des arts et des loisirs Alain-Larue. 225, Antonio-Barrette, Notre-Dame-des-Prairies.

Entrée libre/contribution volontaire
Audio-guide disponible gratuitement.

https://moisepiuze.com/

 

*En collaboration avec le Ministère de la Culture et des Communications du Québec


Retour à «Programmation culturelle »