&


26 septembre

Mercredi 26 septembre 19h30
Danse

Au Carrefour culturel

&

*Artiste en résidence

 

Par: ENTITEY/jason martin
Interprètes: Jason Martin, Stéphanie Tremblay
Conception des éclairages: Robin Kittel-Ouimet

De la violence à la compassion, Falling suit la trajectoire de deux individus et pénètre leur intimité. Sur une trame sonore des années 60, cette pièce explore le cycle des histoires d’amour. Les effets du temps qui passe, la complicité, l’humour, le désir, les conflits, le dur et beau retour à la réalité puis la confiance retrouvée.

Bio: Jason Martin a été formé à l’École de Danse Contemporaine de Montréal. Il débute tardivement la danse à l’âge de 21 ans, après avoir pratiqué le hockey pendant 17 ans. Tout juste diplômé, il travaille pour de grandes compagnies canadiennes telles que la Compagnie Marie Chouinard, la Compagnie Dave St-Pierre, Dana Gingras/Animals Of Distinction, Sylvain Émard Danse et la Compagnie Virginie Brunelle, Daniel Léveillé Danse, le Carré des Lombes, Danse K par K ou encore Louise Bédard Danse. En 2014, il présente sa première création Raw à Montréal, qui sera reprise en 2016 dans une version longue intitulée Untamed. En 2015, il fonde sa compagnie ENTITEY/jason martin qui met l’accent sur la capacité du corps à devenir origine et finalité. Il est invité à deux reprises par l’École de Danse Contemporaine de Montréal pour travailler avec les élèves diplômés, il crée ainsi deux nouvelles pièces, Us en 2015 et Souffle en 2017. En 2017, il crée la pièce Falling en collaboration avec la chorégraphe Janelle Hacault, présentée à Toronto et Winnipeg. À la suite de cette présentation, le Winnipeg’s Contemporary Dancers lui attribue une bourse et le nomme artiste résident pour sa saison 2017-2018. Sa prochaine création Beyond, sera présentée au Théâtre Rachel Browne à Winnipeg en mai 2018. Jason participe également à des projets de théâtre en tant que chorégraphe et conseiller à la mise en scène, notamment avec Benoît Vermeulen, Luce Pelletier, Deviation2Théâtre, et le Théâtre à l’eau froide. Il raffine sa technique et son langage chorégraphique à travers de nombreux stages donnés aux professionnels et dans les écoles supérieures d’arts, nommément, l’École de Danse de Québec, L’École de Danse Contemporaine de Montréal, School of Contemporary Dancers à Winnipeg, l’École Supérieur de Ballet du Québec, l’École de Théâtre de St-Hyacinthe et l’École de Cirque du Québec.

 

 

Entrée libre  / contribution volontaire

 

*En collaboration avec le Ministère de la Culture et des Communications du Québec


Retour à «Programmation culturelle »